« Villes et villages Fleuris » – édition 2018

Remise des prix du jury départemental « Villes et villages Fleuris » – édition 2018

Jean-Luc Falip, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt, Christophe Morgo, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’environnement, Claude Barral Vice-président de Conseil départemental délégué au développement économique et au tourisme, Président d’Hérault Tourisme, Marie-Pierre Pons, Vice-présidente déléguée aux relations extérieures, Jacques Rigaud, Vice-président délégué aux bâtiments départementaux et aux moyens opérationnels, ont procédé aujourd’hui à remise des prix du jury départemental Villes et Villages Fleuris – édition 2018.

terre18_12_13_prix_departementaux_VVF

 

 

Jean-Luc Falip, Vice-président du Département de l’Hérault, entouré des lauréats du concours « Plus belle ma commune » 2018 et des villes labellisées Villes et Villages fleuris. 

 

 

41 communes récompensées en 2018 

Depuis 40 ans, le programme « Plus belle ma commune » accompagne les villes héraultaises pour améliorer leur cadre de vie et contribuer ainsi à l’attractivité du territoire. Une démarche qui peut également leur permettre l’obtention du premier niveau du label « Villes et villages fleuris ». Deux nouvelles communes ont ainsi été proposées au label « Une fleur » cette année, les résultats régionaux sont attendus prochainement. Depuis 2003, 53 % des villes héraultaises se sont inscrites au programme « Plus belle ma commune ». 

 Dans ce cadre un concours est organisé chaque année par le Département afin de récompenser les travaux et embellissements réalisés par les villes et villages accompagnés. Un jury d’experts visite les communes et conseille les maires sur des thématiques aussi variées que le paysage, l’horticulture, l’aménagement urbain, la propreté, la gestion de la ressource en eau, la biodiversité et le tourisme. 

41 communes ont reçu ce jeudi un prix départemental sous la forme d’un bon d’achat à valoir chez un professionnel du paysage, ou de livres selon la taille de la commune. Dans un souci de préservation de la biodiversité, les 77 villes engagées dans ce programme ont également reçu un abri à chauves-souris. 

Le Département s’engage pour la qualité de vie dans l’Hérault

En 2018, le Région Occitanie s’est structurée afin d’assumer pleinement sa compétence sur le concours « Villes et villages fleuris ». Dans ce contexte et dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), le Département a décidé de se centrer sur ses compétences obligatoires, notamment les solidarités territoriales et d’accompagner les communes en proposant des dispositifs nouveaux et cohérents avec les projets départementaux. 

« Avec la création d’un comité stratégique dédié aux paysage, le Département continuera plus que jamais à œuvrer avec les Maires pour la qualité de vie dans l’Hérault, tant pour les Héraultais que pour les touristes.», Jean-Luc Falip, Vice-président du Département de l’Hérault, délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt. 

La création d’un comité stratégique dédié aux paysages

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de développement du tourisme et des loisirs 2018-2021, un comité stratégique va être mis en place dès 2019. Il prendra en compte la dimension paysagère du territoire et aura pour objectif de valoriser les efforts réalisés par les communes en matière de paysages.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon