La Région lance le réseau des « Grands Sites Occitanie / Sud de France »

Ce mardi 9 octobre à Toulouse, Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la Région en charge du tourisme et du thermalisme, réunissait plus de 200 acteurs du réseau « Grands Sites Occitanie / Sud de France ».

Après le déploiement du programme à l'échelle de la région, la mise en place des conventions et le lancement d'une campagne de promotion des 40 sites labellisés, ce temps d'échange et de travail collectif engage une nouvelle étape pour le développement du réseau des acteurs de la dynamique touristique en Occitanie.

tiseCapture

 © Romain Saada - Région Occitanie

«  Aujourd'hui, il s'agit avant tout d'échanger sur l'avancement de cette politique phare et de construire ensemble les plans d'actions pour 2019 et 2020. Je tiens à exprimer la force collective que constitue cette collection des Grands Sites Occitanie / Sud de France. Ils ne sont pas une simple addition de sites individuels, ce sont les notions de solidarité et de rayonnement qui font la pertinence et la cohérence de ce dispositif de promotion touristique et territoriale. Le rôle des acteurs de terrain est primordial pour la réussite de ce programme, et c'est ensemble que nous parviendrons à faire entrer l'Occitanie dans le Top 10 des destinations européennes » a notamment déclaré Jean-Louis Guilhaumon en ouverture de la rencontre.

 Les travaux se sont poursuivis durant la matinée au cours d'ateliers thématiques portant notamment sur la promotion, la médiation culturelle du patrimoine ou encore le concept de « smart destination ».

 Les Grands Sites Occitanie / Sud de France

 Afin de promouvoir ses sites patrimoniaux, culturels, historiques et favoriser le développement économique des territoires, la Région a créé la collection Grands Sites Occitanie / Sud de France. Cette démarche de structuration touristique de destinations d'excellence est accompagnée d'une stratégie de promotion et de communication d'envergure.

 Chaque Grand Site est une destination touristique à part entière, basée sur un ou plusieurs cœurs emblématiques, et une aire d'influence, qui dynamise l'ensemble du territoire. Il s'agit d'une politique d'aménagement du territoire et d'économie touristique qui considère que le premier touriste est d'abord l'habitant, qui fait la part belle à l'innovation et à la qualité.

 Avec 8 Grands Sites aux abords de la Méditerranée, 9 dans les Pyrénées et 23 en cœur d'Occitanie, cette démarche patrimoniale intègre une véritable dimension territoriale en irriguant l'ensemble de la région.

 + d'infos sur les Grands Sites Occitanie / Sud de France : www.grands-sites-occitanie.fr

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon