Montpellier : Lancement du CFA-Sport Occitanie

Au Creps de montpellier, Emmanuelle Gazel, vice-présidente en charge de l'emploi, de la formation professionnelle et de l'apprentissage, représentant la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga, participera vendredi 21 septembre au lancement du CFA Sport-Occitanie.

 Fruit de la fusion du CFA Sport de Toulouse, créé en 1999 et porté par le CREPS de Toulouse, et du CFA Sport Méditerranée, créé en 2008 à l'initiative du CREPS de Montpellier et du monde sportif, le CFA-Sport Occitanie a pour mission de piloter et de rendre plus lisible les plus de 60 formations ouvertes à l'apprentissage pour former aux métiers du sport et de l'animation en Occitanie.

 "Avec près de 140 000 heures de formation dispensées à 450 apprentis, ce nouveau CFA régional se positionne comme le 3ème CFA des métiers du sport et de l'animation de France, qui en compte 19. Proposant plus de 50 cursus sur 20 sites différents, le CFA-Occitanie permettra chaque année de former aux métiers d'animateur, de moniteur, d'entraîneur, de coach sportif, etc."

cfaCapture

 La création de ce CFA s'inscrit dans la politique ambitieuse de développement de l'apprentissage portée par la Région qui vise un double objectif : 

porter à 40 000 le nombre d'apprenti.es en Occitanie d'ici 2021, et renforcer l'excellence de l'apprentissage sur le territoire.

Elle s'inscrit également dans la politique sportive volontariste portée par la Région, qui consacre près de 23 M€ au sport en 2018 afin de permettre à tou.te.s les habitant.e.s de pratiquer un sport sur l'ensemble du territoire, et assurer le rayonnement de l'Occitanie aux niveaux national et international.

« Grâce à la création de ce CFA régional, nous rappelons une nouvelle fois que l'apprentissage est LA voie d'excellence vers l'emploi et vers des métiers d'avenir. Le secteur du sport, qui pèse aujourd'hui 38 milliards d'euros et représente plus de 300 000 postes public-privé confondu, garantit à nos jeunes de nombreux débouchés sur le long terme.

C'est pourquoi j'ai souhaité donner à nos CFA du sport une dimension nouvelle qui permettra de faire rayonner nos savoir-faire au niveau national et développer l'apprentissage dans ce domaine porteur. Grâce à son réseau étendu, cette nouvelle institution permettra également un maillage territorial équilibré, garantissant à chaque jeune un égal accès à la formation, où qu'il se trouve sur le territoire.

 

L'Occitanie est plus que jamais une terre de sport et ce CFA le souligne de la meilleur des façons », a déclaré Carole Delga.

 

Occitanie Ambition 2024

La Présidente de Région a lancé, lors des rencontres régionales du sport en février 2018, la grande démarche régionale « Occitanie Ambition 2024 », visant à positionner l'Occitanie en tant que pourvoyeuse d'athlètes aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2022 et 2024, mais également comme pilote pour l'entrainement olympique et paralympique et l'accueil de grandes compétitions internationales.

Dans une logique d' « héritage », la dynamique amorcée vise à impliquer et fédérer durablement le mouvement sportif en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée bien au-delà des Jeux Olympiques de 2024. La Région envisage cette démarche en lien étroit avec les athlètes, le monde sportif associatif et les territoires.

Cette dynamique collaborative a été présentée le 12 juillet dernier devant 600 acteurs du mouvement sportif régional et national lors des 50 ans du CNEA de Font-Romeu. Le « Cercle des ambassadeurs Occitanie ambition 2024 » rassemblant les « stars » régionales y a notamment été lancé (avec pour marraine et parrains Martin Fourcade, Maxime Valet et Lucie Gautier). Sa mission sera de confirmer le rayonnement national et international de l'Occitanie. Une communauté « Occitanie Ambition 2024 » sera créée courant 2019, rassemblant l'ensemble des acteurs des territoires et du monde sportif régional partageant les valeurs de l'olympisme et désireux de s'engager dans la démarche aux côtés de la Région.

Une démarche de labellisation des bases de préparation olympique et sites de compétitions internationales sera par ailleurs engagée par la Région, en lien avec la démarche qui sera lancée à l'automne par le Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024. La jeunesse sportive d'Occitanie sera prochainement mise en lumière avec les 16 athlètes régionaux participant aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en octobre.

L'apprentissage en Occitanie en quelques chiffres clés

- En 2018, la Région consacre 143 M€ pour le développement de l'apprentissage
- Près de 36 500 apprenti.es au 1er janvier 2018 
- Près de de 8% d'apprenti.es supplémentaires en un an, soit la plus forte hausse depuis 10 ans 
- 98 CFA ou sections d'apprentissage 
- Près de 1 800 formations du niveau CAP à Ingénieur proposées, préparant à 720 diplômes différents
- Plus de 150 nouvelles formations pour la rentrée 2018 En 2017, le taux de réussite aux examens des CFA du sport de Toulouse et Montpellier était de 77% et 88% des jeunes diplômés étaient en activité 6 mois après la fin de leur formation.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon