Un bel été pour la destination Hérault

Selon  Tourisme Hérault : ce fut un bel été pour la destination Hérault. . .

Septembre, c’est la rentrée, mais pour la destination Hérault c’est aussi l’été indien et les vacances qui continuent, avec plus de 3 millions de nuitées touristiques attendues !

Hérault, La Grande Motte, Port, Bateaux

 

"Et les professionnels héraultais ont le sourire, car le niveau des réservations pour septembre est très prometteur ! Ils comptent bien conforter les bons résultats du mois d’aout, où soleil et chaleur ont boosté la fréquentation !"

Pour l’hôtellerie héraultaise, 2018 est un excellent cru, qui conjugue augmentation des taux d’occupation et hausse du chiffres d’affaires !

Montpellier a accueilli 6 congrès internationaux durant l’été, ce qui a permis aux établissements hôteliers de bénéficier de l’arrivée de clientèles lointaines américaines et asiatiques, en plus des séjours des vacanciers ! Pour les autres modes d’hébergement, résidences de tourisme, campings ou villages de vacances, le bilan est aussi positif, avec un chiffre d’affaires supérieur à celui d’août 2017 pour 4 établissements sur 10 !

Les professionnels témoignent d’un bon niveau de fréquentation française et d’une progression des clientèles traditionnelles, notamment allemandes et néerlandaises. Si l’effet « Coupe du Monde » s’est bien sûr fait sentir en Hérault comme ailleurs, retardant les arrivées en juillet, le cœur de saison s’est prolongé jusqu’à la fin du mois d’août .

A noter que le département de l’Hérault comptabilise chaque année 14 millions de nuitées sur le mois d’août !

Seules les agences immobilières ont affiché des résultats globalement en recul sur l’ensemble de la saison. Concernant les activités, la chaleur a été bénéfique aux consommations en terrasse ou au bord de l’eau, ce qui a dynamisé le chiffre d’affaires des restaurants et des plages privées, très satisfaits de leur activité estivale !

La canicule semble à l’inverse avoir ralenti la pratique des activités de pleine nature . Les professionnels des loisirs sportifs et culturels espèrent un regain d’activité sur les weekends de septembre, avec pour point culminant les traditionnelles journées du patrimoine.

A savoir :

Un mois de juillet en deçà des attentes. . .

Avec une première quinzaine peu satisfaisante et l’absence de pont autour du 14, le mois de juillet n’a véritablement démarré que le 21.

Ainsi 46 % des professionnels héraultais interrogés font part d’une baisse d’activité, qui s’accompagne d’un recul de leur chiffre d’affaires.

Même s’ils sont un tiers à avoir bénéficié d’un niveau de fréquentation équivalent à juillet 2017 et 20 % à avoir témoigné d’une activité en hausse, le bilan du mois de juillet 2018 s’avère décevant. 

La fréquentation française a été en retrait par rapport à l’année dernière, de manière particulièrement sensible dans les locations de vacances, l’hôtellerie et l’hôtellerie de plein air, avec des séjours qui ont eu tendance à se raccourcir.

Les clientèles étrangères se sont plutôt bien maintenues au niveau du secteur hébergement et ont même été en progression dans les campings héraultais.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie