Rentrée des 200 étudiants de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault

Belle rentrée des 200 étudiants- apprentis, ce vendredi 7 septembre,  au CFA - Campus des métiers - de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault. Comme l'a souligné le Président Christian POUJOL, en présence  de  Brigitte Roussel-Galiana, Thierry DEWINTRE, Laurent RENAULT,Danielle Aben, avec 3 nouvelles sections le CFA ouvre 17 classes, c'est un record :

- Les CAP : Pâtisserie, Agent de Propreté et d’Hygiène, Esthétique et Coiffure.

- Les Brevets de Maîtrise Bac +2  : Coiffure, Installateur en Équipements Électriques, Installateur de Systèmes de Génie climatique et Menuiserie de Bâtiment d’Agencement.

 

 Chaque étudiant-apprenti va recevoir une carte d’« Etudiants des métiers », avec sa photo, le logo bleu blanc rouge de l’Etat, signé par le Directeur du Centre et Directeur des Services de la Chambre de Métiers, Monsieur Olivier GESTIN. Cette carte donnera les mêmes droits que celle des étudiants de l’enseignement supérieur notamment pour les réductions de tarif.

47 apprentis en 2015, 200 aujourd'hui et 400 prévus en 2020/2022.

Inauguré en janvier 2018 à Montpellier, ce bâtiment, de 6000 m², présente de beaux plateaux techniques - patisserie, coiffure, esthétique, nettoyage et une belle salle de repos - que vont découvrir maintenant les étudiants apprentis avec leur maître d'apprentissage.

 


Et il n'est pas trop tard pour s'inscrire : il faut être agé de 16 à 30 ans. Il s'agit d'une formation en alternance avec une rémunération  comprise entre 25% et 78% du SMIC.

CONTACT: 04 48 18 72 13 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon