Se déplacer intelligemment...

Guillem Sala aime bien boire un verre de temps en temps. Guilleme Sala n'aime pas le fait que les chauffeurs d’Uber qu'il utilise  soient payés 5 euros de l'heure.  Guillerm Sala qui habite Sète et sort de temps en temps à Montpellier est un des deux créateurs de Moov, plateforme de réservation de transport originale et ludique.

L’application de co-voyage qui sera mise en service dès demain est née de la rencontre de deux sociétés.Vortex, créé en 1999 qui est un des leaders du transport de personnes en véhicules légers et un spécialiste de personnes en situation de handicap et  LRD, une entreprise de service du numérique spécialiste des solutions intégrées. Elle a été présentée mercredi 1er août au Spot,  à Frontignan plage,  et a pu être téléchargée par toutes les personnes présentes. Avant tout, Moov sert à favoriser le "co voyage" dans le sens où plus on est nombreux plus moins la course est onéreuse. Les co-voyageurs peuvent choisir des points différents sur un même itinéraire avec des heures de départs et d’arrivées connues. L’application permet également de partager une course planifiée sur les réseaux sociaux afin de recruter des co-voyageurs potentiels. Ce jour-là, des navettes gratuites – des vans prémium pouvant accueillir jusqu’à 7 passagers - ont fait les allers-retours entre Frontignan et Sète et le Spot jusqu’à 1 heure du matin.

Arrivée de MOOV sur Montpellier le 3 août

A partir du mois d'août 2018, sept véhicules seront mis en service entre Sète et Montpellier sachant que d’autres attendent en garage dans la perspective d’un développement national. Les conducteurs sont recrutés sur un modèle de salariat, leur donnant accès aux dispositifs de protections sociales. Le concept Moov qui se situe en quelque sorte entre Uber et Blablacar est née d’un certains nombres de constats,  comme l’essor du covoiturage, l’explosion du coût lié à la voiture individuelle avec le VTC qui vient la concurrencer dans les grandes villes ou encore une demande non satisfaite dans les petites et moyennes villes. C’est celles–ci que ciblent particulièrement  les concepteurs de la plateforme qui ouvrira ses réservations ce vendredi 3 août, 24 heures sur 24. Pour les effectuer,  il suffit de se rendre sur son store, de rechercher MOOVAPP, de créer son compte, saisir le code de 4 chiffres reçu par SMS, … et c’est parti !  

https://www.facebook.com/moovappvtc/

Pour visiter le site moovapp.fr : http://moovapp.fr/

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon