Le Festival Radio France Occitanie Montpellier se déroule du 9 au 27 juillet

L'édition 2018, intitulée « Douce France » avec ses 175 concerts inondera tout le territoire de la Région Occitanie dans tous les départements. 100 manifestations culturelles à Montpellier, coeur vivant du festival avec France Culture « les rencontres de Pétrarque » notamment. 80% de concerts gratuits comme chaque année pour rendre la musique accessible à tous.

Selon son directeur Jean-Pierre Rousseau qui a concocté la programmation 2018 « Du Gers au Gard, des Pyrénées orientales à la Lozère et l'Hérault, dans la plus grande région de France en matière de surface, avec ses 105 000 spectateurs l'an passé, c'est une programmation riche et variée pour un festival de découvertes, des jeunes artistes, de répertoires et comme chaque année un orchestre de jeunes invités, ce sera Nemanja Radulovic  violon et Cultura Orchestre dans Vents d'Est. Un programme conçu pour satisfaire un public toujours plus large »

Pour suivre le blog de Jean- Pierre Rousseau

Dès le 10 juillet, l'Harmonie de La Garde Républicaine se produira quatre fois en région, au Domaine d'O à Montpellier puis à la Grande Motte le 12 juillet pour les 50 ans de la station balnéaire, le 26 juillet sous la direction de Hervé Niquet, une création à l'Opéra Berlioz de Montpellier avec Les Cris de Paris, grande symphonie humoristique de la capitale depuis le Moyen-âge pour solistes, chœur, orchestre et orchestre militaire, œuvre phénoménale de Kastner, contemporain de Berlioz.

Des nouveautés avec le projet ambitieux Scarlatti 555 pendant lequel l'intégralité des 555 sonates pour clavecin de Scarlatti sera interprétée par 30 instrumentistes en 13 lieux différents. Autrement dit un pari fou avec 35 concerts du 14 au 23 juillet - date de la mort de Scarlatti - vont faire renaître, 30 ans après, l'intégrale des 555 sonates éditées chez Erato par Scott Ross lorsqu'il les jouait au château d'Assas, près de Montpellier.

Parmi les concerts exceptionnels, celui du 12 juillet avec des mélodies en duo Fazil Say pianiste fidèle du festival  et Marianne Crebassa mezzo-soprano brillante élève du Conservatoire de Montpellier et Révélations des Victoires de la Musique Classique  en 2017,  du 17 juillet avec deux pianistes Michel Dalberto, l'un des premiers à venir au festival dès ses débuts  et l'argentin Nelson Goerner, révélé à l'âge de 5 ans, le même soir au Corum de Montpellier.

Dès le 25 juillet, à l'occasion des 20 ans « Des Chemins de Saint Jacques de Compostelle » inscrits au Patrimoine mondial de l'Unesco, seront joués les concerts d'Est en Ouest en Région Occitanie. Six concerts étapes le même jour sont proposés en cinq lieux emblématiques du Chemin français, à St-Gilles, Montpellier (cathédrale Saint-Pierre), Sainte-Foy de Conques, Arles-sur-Tech, Cahors et Villeneuve d'Aveyron avec le Chœur de l'Armée Française.

Le programme complet du Festival est téléchargeable en suivant ce lien.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon