l'OMEM devient la "FONDATION SAINT-PIERRE"

Pour ses 100 ans, l'œuvre Montpellièraine des Enfants de la Mer (OMEM), devient la "FONDATION SAINT-PIERRE", fondation reconnue d'utilité publique et ABRITANTE par décret publié au journal officiel du 28 février 2018.


Lors de cette conférence de Presse, le 03 avril, à la Mairie de Palavas, en présence de son Maire Christian Jeanjean et du député de l'Hérault Patrick Vignal, le Président de la Fondation, Hervé Durand, souligne que cette transformation va permettre de donner une impulsion encore plus forte à toutes ses actions et accompagner les grandes évolutions de la société dans le domaine de la santé infantile.
Devenir une Fondation Abritante - la 67 ème sur 600 fondations - permet de fédérer toutes les initiatives sur la santé de l'enfant, de promouvoir une syndication de moyens et de projets.
Ainsi les donateurs, les philanthropes et les entreprises disposeront de plus de moyens pour soutenir autrement la cause de la santé de l'enfant.

Quelles seront les réalisations en 2018 ?
- Prévenir et sensibiliser aux grandes causes de l'enfance :
          - lutte contre l'obésité avec le premier festival de la gastronomie pour les enfants en première européenne les 19 et 20 mai 2018 à l'Institut Saint-Pierre sur la plage de Palavas les Flots.
          - Promotion de l'activité physique avec les 24h Saint Pierre en collaboration avec le FISE le 31 août et 01 septembre 2018 en présence du Ministre des Sports, assure le Député .
- Soutenir et financer la Recherche  en partenariat avec Montpellier Méditerranée Métropole et la French Tech.
- Accompagner les aidants.



Pour soutenir la Fondation Saint-Pierre de Palavas - Occitanie

Pour prendre connaissance des différentes pathologies traitées



Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon