Visite de Jacques Mézard à Montpellier

Ce vendredi 30 mars 2018, Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Métropole a accueilli à l'Hôtel de Ville, Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires dans le cadre du lancement du "Plan Logement d'abord" pour lequel Montpellier Méditerranée Métropole a candidaté et a été retenue par le Gouvernement. 

Mise en œuvre du plan " Logement d'Abord"

Une réunion de travail a eu lieu où les thèmes suivants ont été abordés :
- la mise en place du dispositif "Plan Logement d'abord"
- le zonage concernant le logement social
- les financements liés à l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat)
- les évolutions de la loi SRU ( Loi relative à la Solidarité et au renouvellement urbains)

Philippe Saurel, Maire de la Ville de Montpellier et Président de Montpellier Métropole souligne "Nous connaissons au sein de la Métropole de Montpellier, une croissance démographique importante avec plus de 8000 habitants par an, et par conséquent nous faisons face à un marché de l’immobilier particulièrement tendu. Nous menons depuis 2014 avec les acteurs du secteur, une réflexion conjointe pour pourvoir à l’ensemble de la population des logements accessibles quelle que soit leur situation. C’est dans cette logique que nous avons lancé le dispositif de logement abordable, pour contrer le constat que seuls 30% des ménages peuvent accéder au marché libre. Aujourd’hui, je me vois satisfait du choix du gouvernement de faire de Montpellier Méditerranée Métropole un territoire de mise en oeuvre accéléré du Logement d’abord, afin de poursuivre notre volonté de fournir un toit pour tous."

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon