Déplacement du Commissaire européen en Occitanie

La Région et l'Europe s'engagent pour les territoires d'Occitanie

 Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l'Union douanière, est en déplacement aujourd'hui à Toulouse, à l'invitation de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Ils ont signé ce midi les accords « FOSTER TPE-MPE », en présence de Pier Luigi Gilibert, directeur général du Fonds européen d'investissement, de Laurent Carrié, secrétaire général pour les affaires régionales et des partenaires financiers : Caisse d'Epargne Midi-Pyrénées, Banque Populaire Occitane et Idri-Soridec.

MOSCO2Capture

 Le dispositif « FOSTER TPE-PME », crée par la Région, permet de mobiliser à la fois des fonds régionaux et européens, afin de répondre aux besoins des entreprises et des exploitations agricoles et forestières de l'Occitanie. L'association avec le FEI permet de répondre à un double objectif : s'adresser à un nombre très important d'entreprises - en particulier les TPE - et proposer des solutions de financement avec des conditions d'accès facilitées. Le fonds FOSTER est actuellement en pleine amplification avec une capacité d'intervention triplée depuis novembre 2015 et permettra à terme l'accompagnement à minima de 6000 entreprises et exploitations, pour en effet levier de 1 Mds €.

 « Avec FOSTER, la Région se positionne parmi les leaders européens sur les outils d'appui au financement des TPE-PME et des exploitations agricoles et forestières. Ce dispositif innovant, doté de moyens financiers conséquents, est le fruit d'une ouverture et d'une coopération réussie entre la Région et l'Europe, le FEI et des partenaires financiers d'Occitanie. Après seulement 9 mois d'activité effective, ce sont 527 entreprises qui ont bénéficié de cet accompagnement. Ainsi, nous contribuons de manière essentielle au développement de l'attractivité et à l'accompagnement des acteurs économiques de notre territoire.

Le fonds FOSTER illustre également une conviction que j'ai et que je tiens à réaffirmer : les ressources européennes et régionales doivent servir à renforcer l'économie et la cohésion territoriale. Ma volonté est que la Région et l'Europe soient des partenaires intelligents et que nous agissions au plus proche des citoyens », a déclaré Carole Delga lors de la signature.

MOSCOCapture

« A travers le FOSTER, qui réunit la Région, l'Europe, le FEI et des Intermédiaires Financiers, l'Occitanie a créé un écosystème du financement de la TPE-PME unique en France. Elle tire ainsi le meilleur parti du grand plan européen d'investissement - dit  "Plan Juncker" - lancé par la Commission européenne et qui a permis de déclencher 35 milliards d'euros d'investissements partout en France depuis 2015. Je suis fier d'avoir signé aujourd'hui ce nouvel accord avec les intermédiaires financiers. C'est une promesse de développement pour des centaines de PME sur le territoire occitan » a ajouté le commissaire européen Pierre Moscovici.

 « Je suis ravi de signer ces opérations avec des acteurs financiers qui sont au plus près des TPE-PME. Dans le cadre de FOSTER TPE-PME, le FEI est très satisfait de participer avec la Région et l'Europe à développer un véritable écosystème de financement public/privé des entreprises et des exploitations agricoles », a commenté Pier Luigi Gilibert, directeur général du FEI.

 Le déplacement du Commissaire européen en Occitanie est également l'occasion de témoigner concrètement des réalisations de l'Europe et de la Région dans les territoires. Au cours de cette première étape du déplacement, Carole Delga et Pierre Moscovici ont notamment pu souligner la plus-value que représente la coopération Europe-Région pour le développement, la vitalité et l'attractivité des territoires.

 « Notre région est au cœur des enjeux européens, que ce soit en matière d'innovation, de développement économique, de cohésion territoriale, de formation, d'agriculture... Nos  priorités convergent avec celles de l'Union européenne, sur la mobilité de demain, la transition numérique et énergétique, l'emploi. Les Régions font avancer l'Europe, et doivent peser davantage dans le débat européen. Proches à la fois de l'Europe et des citoyens, au plus près du terrain, les Régions doivent participer pleinement aux futurs décisions prises par l'Union européenne. Nous devons adopter un partenariat serré et intelligent, un « contrat de confiance » Europe/Région autour de projets concrets.

La négociation sur l'avenir des politiques européennes après 2020 est une étape déterminante, tant pour l'avenir de nos territoires que pour la construction européenne. Certains états dont la France, imaginent possible de faire des économies en supprimant les fonds européens dans des régions comme l'Occitanie. Ce n'est pas envisageable, ni pour notre Région qui perdrait un levier d'action essentiel, ni pour l'Europe qui se priverait de son ancrage dans ses territoires, au plus près des citoyens !

Ce n'est pas moins d'Europe qu'il faut viser, c'est plus et mieux d'Europe ! Une région forte et innovante, dans une république forte et protectrice, au sein d'une Europe solide, proche et solidaire ! », a notamment déclaré Carole Delga.

 « L'Occitanie regorge d'atouts. Et l'Europe est là pour les protéger et les développer. Comment ? A travers ses fonds structurels - en Occitanie, ils représentent 3 milliards d'euros entre 2014 et 2020, soit 500 euros par habitant - et à travers sa politique d'investissement. La Commission à laquelle j'appartiens s'est en effet fixé un cap clair : relancer l'investissement en Europe. Mis en place en 2015, le Plan Juncker est la traduction concrète de cette priorité. Avec 35 milliards d'euros d'investissement déclenchés, la France est le second bénéficiaire en Europe. Derrière ce chiffre, il y a des réalisations concrètes partout sur notre territoire: des TPE-PME qui se créent, investissent, innovent, embauchent, de grands projets d'infrastructure qui voient le jour, renforcent la cohésion entre les territoires et améliorent la vie quotidienne des citoyens européens. Bref, l'Europe est l'amie des régions » a souligné Pierre Moscovici.

 Le déplacement du Commissaire, accompagné d'élus régionaux, se poursuivra demain mardi 27 février 2018 à Montpellier, à la rencontre d'acteurs du secteur social, de la formation et de citoyens en formation, dans le cadre des dispositifs de soutien de l'Union européenne.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes