Les objectifs du président Mesquida pour l'Hérault

 Béziers, ce mardi 16 janvier, Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l'Hérault présentait ses vœux à la presse. L'occasion de faire un point sur les réalisations passées et de présenter ses objectifs pour le Département.

 

Kléber Mesquida, 
President of Hérault'Department.

On tuesday january 16th, President Kleber Mesquida conveyed his best wishes to the media in Béziers Department Hall. An opportunity to present year 2018 objectives and his thoughts on the future of Hérault Department.


Not only on the technology side as optical fiber will be everywhere in Herault by the end of 2020, but in terms of attraction for tourists, with the creation of a huge park of activities, free of charge for the public, in the Bayssan Domain, around Sortie Ouest. In terms of culture of course, this park will include a huge theatre (900 seatings) to host more festivals. Regarding oenotourism, not only will they encourage the 59 wine-tasting cellars to attract more tourists, but also build infrastructures to host them, such as guest houses, bed and breakfast etc. The wine-growers as well will be helped by a department watering plan to face future lack of water and save the vineyards. Last but not the least among the projects introduced is the buyout of the Beziers airport shares andinfrastructures management, which should secure the activities of that airport..

   

Nul n'étant prophète en son pays, Kléber Mesquida a choisi le sien : amoureux de l'Hérault, il en parle avec passion et se bat depuis 2002 pour aider ce département à se hisser au niveau international (l'Hérault est la 1ère destination favorite des français et la 4ème au niveau international). Avec ses 15000 habitants supplémentaire par an depuis 2002, les infrastructures doivent changer pour accueillir et héberger ses quelques 1.150.000 habitants. 

Les projets pour 2018 incluent donc des structures de solidarité, telles que la maison des solidarités Eliane Bauduin à Béziers, de la solidarité aux territoires avec les communes qui accueillent des projets, mais également des créations telles que en 2018 Hérault Ingénierie pour la recherche de financement aux communes.

Plus d'habitants entraînant plus de voitures donc un besoin de sécurité accroissant, de gros travaux sont mis en oeuvre tels que les carrefours Edgar Faure, la rocade nord, les déviations de Puisserguier, Montagnac, le passage surélevé au niveau de Cers pour rouler de Béziers à Agde... Mais également plus d'aires de covoiturage afin d'inciter les citoyens à devenir éco citoyens.

Et s'il est bien de sécuriser, il faut également rendre accessibles les commerces. En toute logique une aide aux collectivités a donc été octroyé aux collectivités désireuses de rendre accessible des maisons des services public aux citoyens.

Puis son cheval de bataille : les réseaux de télécommunication. Où dès 2012 il s'est battu afin de raccrocher l'Hérault au niveau national de la fibre optique. D'ici fin 2020, la région devrait être équipée et ceci gratuitement pour les communes. 
Au niveau sportif, Hérault Sport en 2017 a animé 3704 journées sportives sur les plages, les écoles etc. Deux événements majeurs en 2018 dans notre région également : les 12 et 13 mai à Olargues, les championnats du monde d'enduro et de VTT, et la coupe du monde de rugby des moins de 20 ans, finale à Béziers fin 2018.

La culture n'est pas épargnée, la culture étant le patrimoine de ceux qui n'en ont pas. Les grands travaux de 2018 incluent : La réfection du théâtre de toile (Sortie ouest), 900 places, 41000 visiteurs par an, le grand projet du domaine de Bayssan avec la création d'un parc à thème sur le thème du cinéma et du numérique (par une entreprise privée Think Well), mais également la création des Jardins de la Méditerranée, et des parcours pour la famille entièrement sécurisés avec pistes cyclables et de randonnée. 

L'étude faisabilité sera achevée fin 2018 et ces sites devraient permettre la création de 800 emplois et un intérêt certain pour plus de touristes, ce domaine étant près des plages et bien situé par rapport à Montpellier, Narbonne et l'aéroport, devrait pouvoir les attirer lors des journées de grand vent. 

Et enfin, autre richesse de notre région, l'Oenotourisme: 24 routes des vins devraient être reconnues sur le plan national, avec des circuits (59 caveaux pour recevoir le public, organiser des dégustations, mais également héberger), un plan d'irrigation afin de sauver nos vignes.

Bref, une présentation concise et intelligente de plans pour mettre en valeur le patrimoine de notre région, et ce sans langue de bois et en toute ouverture d'esprit.

Florence de Martino

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes