Prudence : les pompiers appellent à la vigilance sur les plages

En raison de conditions météo défavorables, et un risque de houle et de courants dangereux générant des risques de noyade, vigilance sur les plages ce dernier week-end du mois d'août.

Aucun texte alternatif disponible.Ne tentez pas l'impossible... "Avec le vent de Sud - Sud/Est qui doit s'installer dans la journée, Les sapeurs-pompiers de l'Hérault appellent à une vigilance particulière sur les plages du département et notamment celle de l'Ouest. En effet, ce "coup de mer" connu des locaux en pareille saison avec un phénomène de houle et de courant dangereux génère un risque de noyade surtout avec un air chaud et lourd et une température de l'eau de mer agréable. Mieux vaut prévenir que guérir, il est donc recommander aux baigneurs de se renseigner auprès des sauveteurs des postes de secours sur la couleur de la flamme et de l'état de la mer."

 Par mauvais temps :

• Visitez le musée Dubout à Palavas-les Flots pour en savoir plus sur le dessinateur humoriste et la vie des Palavasiens dont il a immortalisé des scènes de la vie quotidienne et leur culture. Ouvert tous les jours.

• Visitez la cathédrale Saint-Pierre de Villeneuve-lès-Maguelone et son domaine, témoignage majeur de l’art roman. Ouverture de 9 h à 18h.

• Attablez-vous dans un des nombreux restaurants au bord de la Méditerranée et découvrez le terroir de la région.

Et renseignez-vous auprès des Offices de tourisme.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon