Les porcs sont de sortie

Les porcs sont de sortie. On peut les suivre  à la trace, aux traces qu’ils laissent nonchalamment dans les endroits les plus improbables. Un coin de nature plus ou moins sauvage devient civilisé à leurs yeux lorsqu’ils y ont laissé leurs marques. Les marques des porcs sont facilement identifiables, de la bouteille en plastique, à l’emballage aluminium, en passant par le polystyrène et toutes sortes de papiers et cartons. On les appellent des porcs mais c’est peut-être faire offense aux sus domesticus, une espèce de mammifères domestiques omnivores de la famille des Porcins, ou Suidés, qui dans la majorité des cas prennent soin de leur environnement. Cet autre espèce de porc en balade, au contraire, ne respecte rien ni personne, se croit en pays conquis et sème sa bêtise sur son parcours de crétin. sans doute pense-t-il qu’un esclave repassera sur ses pas et effacera ses traces, ou qu’au prochain orage, une vague décapante promènera ses traces jusqu’à la poubelle ultime, au bord de la saturation, la mer Méditerranée. Mais en vérité, sans doute, le porc crétin n’a aucune réflexion.
Michel Puech