Une belle soirée avec le Poulailler du Strapontin

La Compagnie du Strapontin, après la sortie de son nouveau spectacle « La roue tourne », a assuré une nouvelle représentation de sa pièce précédente « Mr de Pourceaugnac » le vendredi 26 octobre à Cournonterral, à la chapelle des pénitents.

ceaubn

Cette pièce « Monsieur de Pourceaugnac » d’à peu près Molière, mise en scène par Marie Anne Mouraret est très librement adaptée de la pièce originale.

ceauCapture

Les déboires de Léonard de Pourceaugnac ont amusé et conquis un public venu nombreux, dans ce lieu parfaitement rénové et inspirant pour la troupe.

 Un pot de convivialité a suivi la pièce et les acteurs ont pu échanger avec un public ravi et enthousiaste.

 Ce qui ressort des commentaires du public : « Une adaptation très actuelle, drôle, piquante dans un lieu magique. »

Bravo à la troupe poussannaise.

Prochaine représentation de la Compagnie  du Strapontin sur le territoire montpelliérain :

"RTT" une comédie de Stéphane Titeca, le dimanche 2 décembre au Théâtre Jacques-Cœur à Lattes, une soirée au profit de l'association humanitaire Accueil et partage.

Tarifs 10 €, réduit 8 €.

Infos 06 33 47 40 01.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes