Quand automne rime encore avec anticyclone cette semaine

Selon Météo France :

Forêt, Crépuscule, Nature, Des Arbres

Cette semaine va être dominée par des conditions anticycloniques sur le continent européen. De mardi à vendredi, la barrière anticyclonique va recouvrir l’Europe et le temps sera calme avec des vents très faibles favorisant la formation de brumes et brouillards en cours de nuit dans les plaines et les vallées qui pourront parfois s’avérer tenaces. En dehors de ces plaques de grisaille, le soleil sera au rendez-vous.
De vendredi à samedi, l’anticyclone va connaître une petite faiblesse passagère au nord de la France (en liaison avec le passage d’une dépression en mer du Nord) se traduisant par des nuages associés à une limite de masse d’air pouvant s’accompagner de quelques ondées. À l’arrière de cette limite, les hautes pressions se reconstituent sur le nord de l’Europe et favoriseront la levée du vent de nord-est (la bise) qui pourra donner une sensation de temps plus froid pour le prochain week-end.

La Corse sous un régime différent

Tandis que l’anticyclone règne sur le continent, la Méditerranée va rester sous l’influence de la dépression « Blas » à l’origine des vents forts des Baléares au littoral français. Cette dépression occasionne du mauvais temps sur la Méditerranée occidentale notamment en première partie de semaine. Les intempéries pourront temporairement déborder sur les régions du sud-est de la France, surtout en Corse. Ce sera le cas la journée de mercredi où les cumuls de pluie pourront dépasser les 100 millimètres en 24 heures sur la partie est de l’Île de Beauté avec parfois des orages. Les pluies pourront alors déborder sur le continent notamment vers le Roussillon. À noter que ces régions connaissent un déficit de pluviométrie depuis le début de l’année parfois important (à Bastia, il n’est tombé que 319 millimètres du 1er janvier au 7 novembre contre 619 en moyenne*, à Calvi 313 contre 506, à Perpignan 230 contre 453).

Précipitations prévues en 24 heures par le modèle Arpège le mercredi 10 novembre 2021. © Météo-France

Mais anticyclone d’automne ne rime pas forcément avec douceur !

Poursuivre sur : https://meteofrance.com/actualites-et-dossiers/actualites/quand-automne-rime-encore-avec-anticyclone-cette-semaine

Classe fermée, enfant positif au Covid : quelles solutions pour garder mon enfant ?

 

 

Vous devez vous arrêter de travailler pour garder votre enfant parce que sa classe ou son école ferme ? Vous pouvez bénéficier de l'activité partielle. Votre enfant est diagnostiqué positif au Covid-19 et doit s'isoler ? Vous pouvez bénéficier d'un arrêt de travail indemnisé sans délai de carence même si vous êtes entièrement vacciné. Fonctionnaires, vous pouvez être en autorisation spéciale d'absence (ASA).

Mis en place au printemps 2020, le dispositif d'activité partielle et d'arrêt de travail sans jour de carence a été réactivé depuis le 2 septembre 2021 pour les parents d'enfants âgés de moins de 16 ans ou en situation de handicap, sans limite d'âge, qui doivent garder leur enfant. Un décret publié au Journal officiel le 30 octobre 2021 prolonge jusqu'au 31 décembre 2021 inclus le dispositif des arrêts de travail dérogatoires Covid-19.

Pour les salariés de droit privé : l'activité partielle

Les salariés de droit privé qui ne peuvent pas télétravailler sont placés en activité partielle par leur employeur qui leur versera une indemnisation.

Ce dispositif est ouvert uniquement pendant la période scolaire, il s'applique aux :

  • parents d'enfants de moins de 16 ans ou d'enfants handicapés sans limite d'âge ;
  • parents qui sont dans l'incapacité de télétravailler.

Il ne peut bénéficier qu'à un seul parent par foyer, il s'applique dès le premier jour de l'arrêt de travail et au plus tard jusqu'à la fin de la période d'isolement.

Il faut présenter à son employeur :

  • un justificatif attestant de la fermeture de l'établissement scolaire ou de la classe (établi par l'établissement ou la mairie) ou un document de l'Assurance maladie attestant que son enfant est considéré comme un cas contact à risque et fait l'objet d'une mesure d'isolement  ;
  • une attestation sur l'honneur qu'il est le seul des deux parents demandant à bénéficier du dispositif d'activité partielle pour les jours concernés.

C'est l'employeur qui procède à la déclaration d'activité partielle.

Salarié cas contact d'un enfant testé positif au Covid

L'un des parents d'un enfant déclaré positif au Covid-19 peut bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire indemnisé, sans délai de carence, avec un complément employeur, qu'il soit vacciné ou non, lorsqu'il ne peut pas télétravailler.

Les parents concernés sont contactés par l'Assurance maladie dans le cadre du « contact tracing ».

L'arrêt est d'une durée de 7 jours à partir de la notification de l'Assurance maladie. Il pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours pour le parent qui se serait spontanément isolé avant la date de notification. Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l'arrêt initial, il est possible de demander une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires.

Le parent concerné pourra bénéficier d'indemnités journalières en déclarant directement son arrêt de travail sur le téléservice mis en place par l'Assurance Maladie ou la Mutualité sociale agricole (MSA).

L'arrêt de travail est indemnisé sans vérification des conditions d'ouverture de droits, sans délai de carence et sans prise en compte dans les durées maximales de versement, jusqu'au 31 décembre 2021. Il fait également l'objet d'un complément de l'employeur.

Avant de procéder au versement des indemnités journalières, l'Assurance Maladie vérifiera que l'assuré est bien identifié comme cas contact à risque. En cas d'accord, une attestation d'isolement valant arrêt de travail dérogatoire lui sera adressée, elle pourra être présentée à l'employeur.

Pour les indépendants, professions libérales, contractuels de droit public... : un arrêt de travail dérogatoire

Sont concernés par l'arrêt de travail dérogatoire, sans délai de carence :

  • les travailleurs indépendants ;
  • les travailleurs non-salariés agricoles ;
  • les artistes auteurs ;
  • les stagiaires de la formation professionnelle ;
  • les professions libérales ;
  • les professions de santé ;
  • les gérants salariés ;
  • les contractuels de droit public de l'administration ;
  • les fonctionnaires à temps non complet travaillant moins de 28h ;
  • les assistantes maternelles ou gardes d'enfant à domicile.

Les conditions pour en bénéficier sont les suivantes :

  • les deux parents doivent être dans l'incapacité de télétravailler ;
  • l'enfant doit avoir moins de 16 ans au jour du début de l'arrêt. Il n'y a pas de limite d'âge pour un enfant en situation de handicap.

Il faut conserver un justificatif attestant de la fermeture de la classe, du test positif ou de la situation de cas-contact de l'enfant qui devra être communiqué à l'Assurance maladie en cas de contrôle. L'indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer. Elle se fait sans vérification des conditions d'ouverture de droits, sans délai de carence et sans prise en compte dans les durées maximales de versement, jusqu'au 31 décembre 2021.

Pour les fonctionnaires : le placement en autorisation spéciale d'absence (ASA)

Lorsqu'ils ne peuvent pas télétravailler, les fonctionnaires travaillant plus de 28 heures hebdomadaires sont placés en autorisation spéciale d'absence (ASA) et sont indemnisés à 100 % de leur rémunération.

Ils doivent fournir à leur employeur :

  • un justificatif de l'établissement attestant que l'enfant ne peut être accueilli ou d'un document de l'Assurance maladie attestant que leur enfant est testé positif au Covid ou considéré comme cas contact à risque ;
  • une attestation sur l'honneur qu'il est le seul des deux parents demandant à bénéficier d'une ASA pour les jours concernés.

  Rappel : Quel que soit le niveau du protocole sanitaire :

  • dans les écoles, la fermeture de la classe pendant 7 jours est prévue dès le 1er cas de Covid avec poursuite des cours à distance ;
  • au collège et au lycée, les élèves qui ont été en contact avec un cas confirmé sans vaccination complète poursuivent leurs apprentissages à distance pendant 7 jours. Les élèves cas contact justifiant d'une vaccination complète poursuivent les cours en présentiel.

Tout élève positif devra respecter un isolement de 10 jours.

 

Novembre, c'est le Mois de l'économie sociale et solidaire

Une économie en pleine transition

Le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire est un temps annuel se déroulant au mois de novembre qui donne l’opportunité de découvrir l’ESS et de comprendre ce que cette forme d’économie peut apporter à notre société en pleine transition.

Le Mois de l’Economie sociale et solidaire vise à attirer l'attention du grand public, des entreprises, des collectivités et des institutions sur l’ESS par l'organisation d'un certain nombre d'actions.

Agir pour l'ESS

  • Manifestations : portes ouvertes, visites d’entreprises, conférences, forums, ateliers, formations, rendez-vous festifs…
  • Evénements dans tous les secteurs d’activité : services à la personne, action sociale et solidarité, culture, sport, insertion, développement durable, services aux entreprises, entrepreneuriat…
  • Médiatisation locale, régionale et nationale sous différentes formes.

Un site à visiter : lemois-ess.org

Ouverture des stations de ski : "Si la demande explose, nous ne pourrons pas prendre en charge toutes les urgences", selon un chirurgien

 

Selon FranceInfo :

"Si demain la demande explose, nous ne pourrons pas, en toute sécurité et en toute qualité des soins, prendre en charge toutes les urgences de traumatologie de la montagne", a affirmé le docteur Didier Legeais sur franceinfo dimanche 7 novembre. Le chirurgien et président du Syndicat des médecins de l'Isère réagissait aux annonces de Jean Castex samedi sur le protocole qui accompagne la réouverture des stations de ski cet automne, après la fermeture l'hiver dernier à cause du Covid-19.

Une réouverture qui implique aussi le retour des accidents, selon le médecin. "L'ouverture des stations de ski c'est pour le bassin grenoblois une centaine d'urgences traumatologiques par jour qu'il va falloir gérer", a-t-il indiqué. "Les médecins de montagne vont, comme toujours, répondre à la demande et gérer la petite traumatologie mais pour les services d'urgence grenoblois c'est une centaine de malades qu'il faut hospitaliser quelques heures ou parfois quelques jours".

Plan blanc déclenché..............  Poursuivre sur  https://www.francetvinfo.fr/sports/sports-d-hiver/ski-alpin/ouverture-des-stations-de-ski-si-la-demande-explose-nous-ne-pourrons-pas-prendre-en-charge-toutes-les-urgences-selon-un

Le retour sur Terre des astronautes dont Thomas Pesquet repoussé

 

Selon Orange.fr :

Le retour sur Terre de l'astronaute français Thomas Pesquet et de ses trois coéquipiers a été retardé de plusieurs heures et aura lieu finalement mardi à l'aube, a annoncé dimanche la Nasa, en raison de "vents violents à proximité de la zone d'amérissage".

La mission Crew 2 quittera la Station spatiale internationale lundi pour amerrir au large de la Floride mardi. L'amerrissage est prévu à 03H33 GMT le 9 novembre, a précisé la Nasa sur son compte Twitter.

L'équipage de Crew-2, composé de Thomas Pesquet, du Japonais Akihiko  Hoshide et des Américains Shane Kimbrough et Megan McArthur, rentrera sur Terre avant l'arrivée à bord de l'ISS des quatre astronautes de Crew-3, dont le décollage a été plusieurs fois retardé notamment à cause de la météo...

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/le-retour-sur-terre-des-astronautes-dont-thomas-pesquet-repousse

 

Station Spatiale Internationale, Iss

Pass sanitaire, sanctions et restrictions, secret médical dans les écoles : que contient le texte voté cette semaine ?

 

Les principales mesures du projet de loi de "vigilance sanitaire" ont été définitivement adoptées par le Parlement vendredi 5 novembre.

• Le pass sanitaire prolongé jusqu'au 31 juillet 


En vigueur jusqu'au 15 novembre, le pass sanitaire (test Covid négatif, attestation de vaccination complète ou certificat de rétablissement) pourra être requis jusqu'au 31 juillet 2022, le gouvernement pouvant décider de l'arrêter plus tôt en cas d'évolution favorable de l'épidémie. L'exécutif écarte cette hypothèse à ce stade, alors que l'épidémie montre des signes de reprise, malgré une population vaccinée à plus de 75%
Obligatoire depuis juillet dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes, le pass a été étendu en août aux cafés, restaurants, foires et salons professionnels, ainsi qu'aux avions, trains, cars longs trajets et aux établissements médicaux sauf urgence.




Dons d'ovocytes et de spermatozoïdes : à la recherche de volontaires

 

Sperme, Fertilisation, Vie

Vous êtes majeur et en bonne santé ? Vous êtes une femme de moins de 37 ans et ayant déjà au moins un enfant ou un homme de moins de 45 ans ? Savez-vous que l'Agence de la biomédecine recherche de nouvelles donneuses d'ovocytes et de nouveaux donneurs de spermatozoïdes afin de répondre aux besoins des couples en attente d'une assistance médicale à la procréation (AMP) également dénommée procréation médicalement assistée (PMA) ?

Afin de renforcer l'effort de mobilisation en faveur du don de gamètes et d'informer sur les nouveaux droits ouverts par la loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique, l'Agence de la biomédecine lance une grande campagne de communication.

En effet, la loi sur la bioéthique fait évoluer le cadre juridique de la procréation médicalement assistée (PMA) en élargissant son accès aux couples de femmes et aux femmes non mariées. Par ailleurs, elle ouvre un droit nouveau aux enfants issus d'une PMA avec don de gamètes, en leur donnant la possibilité d'accéder, s'ils en font la demande, à leur majorité, à l'identité de leur donneur, ainsi qu'à des informations non identifiantes le concernant.

Qu'est-ce que les gamètes ?

Les gamètes sont les cellules reproductrices : le spermatozoïde chez l'homme et l'ovocyte chez la femme. Le don de gamètes est proposé en cas d'infertilité chez l'homme ou la femme.

Le don de gamètes est un acte de solidarité, régi par la loi de bioéthique en vigueur. C'est un acte gratuit et anonyme, librement consenti et réalisé dans un établissement hospitalier. Toute personne en bonne santé, âgée entre 18 et 45 ans pour les hommes et de 18 à 37 ans pour les femmes peut effectuer un don de gamètes.

Pour plus d'informations sur le don de spermatozoïdes, rendez-vous sur le site spécifique de l'Agence de la biomédecine dondespermatozoides.fr

Pour en savoir plus sur le don d'ovocytes, consultez le site spécifique de l'Agence de la biomédecine dondovocytes.fr .

  A noter : Pour connaître le centre de don le plus proche de chez vous , vous pouvez renseigner votre ville ou code postal sur la page des centres autorisés.

  A savoir : 27 063 enfants sont nés suite à une PMA réalisée en 2019, dont 1 396 issus d'un don d'ovocytes ou d'un don de spermatozoïdes

A partir du 8 novembre ce sera la Semaine mondiale de l'entrepreneur

 

 
Semaine mondiale de l'entrepreneur

L'esprit d'entreprise est aujourd'hui célébré dans de nombreux pays du monde, mais la semaine consacrée aux entrepreneurs a une origine purement anglo-saxonne. Elle existe depuis 2007 et s'appelle en réalité "Global Entrepreneurship week".

La France a rejoint le mouvement un peu plus tard, grâce à l'impulsion du Mouvement des Journées de l'Entrepreneur et, chaque année, c'est la deuxième ou la troisième semaine de novembre qui est retenue pour cette manifestation.

Global Entrepreneurship week

Il s'agit de fêter l'entrepreneur et l'esprit d'entreprendre comme on pourrait fêter la danse ou la musique. Nos entrepreneurs ont des talents et les mettent au service de la société, aussi bien dans les secteurs de l'économie traditionnelle que dans les activités technologiques innovantes, l'économie sociale et solidaire, la protection de l'environnement, etc...

Fêter les entrepreneurs c'est donner un visage à la passion.

Les dates

En 2021, les dates de la semaine mondiale de l'entrepreneur sont fixées du 8 au 14 novembre.

Un site à visiter : www.futurpreneur.ca

PROTECTION DES MINEURS : Le saviez-vous ?

 

 
En complément de la maison de la protection de Lunel, la compagnie de la gendarmerie départementale de Pézenas a mis en place une cellule de protection des mineurs (CPMI) composée d'enquêteurs spécialisés dans les enquêtes complexes.
Les militaires composant cette CPMI sont issus des différentes unités de la compagnie de Pézenas, Servian, Balaruc-les-bains, et Marseillan. Ils travaillent en étroite coordination avec les parquets de Béziers et de Montpellier. Cette coopération permet de conduire au plus vite des enquêtes sensibles.
 
Peut être une image de texte qui dit ’GENDARMERIE NOTRE ENGAGEMENT, VOTRE SÉCURITÉ’

Prix des denrées alimentaires : " C'est l'évolution de l'alimentation qui va déterminer en fait le niveau du coût de la nourriture et de l'alimentation"

 

Après l'énergie, ce sont les prix des denrées alimentaires qui s'envolent. Les prix du blé, de l'huile de palme, de la viande, du sucre, les produits laitiers, sont nettement à la hausse. Décryptage de cette "Question de société" avec le sociologue Jean Viard.

Le sociologue Jean Viard, directeur de recherche au CNRS évoque aujourd'hui sur franceinfo les répercussions et les causes de la hausse très nette des denrées alimentaires. Le prix du blé, par exemple, atteint des niveaux qu'on n'avait pas connu depuis 10 ans. L'huile de palme est à son plus haut historique. Hausse des prix aussi pour la viande, le sucre, les produits laitiers parce qu'on en a moins produit dans le monde l'an dernier ou alors que la demande est particulièrement forte. Parfois, c'est même les deux en même temps.

Donc en tout sur un an, les Nations Unies notent une hausse de plus de 30% du prix d'un panier alimentaire de base. On parle là de cours internationaux, mais il y a des répercussions très concrètes jusqu'en France, jusqu'à une possible évolution de quelques centimes sur le prix de la baguette de pain.

franceinfo : La France a beau être une nation agricole, exportatrice en plus en la matière, on voit bien qu'il n'y a pas de souveraineté alimentaire. En tout cas, pas sur les prix ?.......................

Aller plus loin : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/question-de-societe/hausse-du-prix-des-denrees-alimentaires-c-est-l-evolution-de-l-alimentation-qui-va-determiner-en-fait-le-niveau-du-cout-de-la-nourriture

COP26: des rassemblements en France pour plus de "justice climatique" pour plus de "justice climatique"

 

Selon Orange.fr :Soleil, Nuage, Climat

"Inaction climatique = crimes contre le vivant": plusieurs associations ont mobilisé samedi dans plusieurs villes de France, dont quelques centaines de personnes à Paris, pour accroître la pression sur les négociateurs réunis à la COP26 Glasgow, en Ecosse, et réclamer la "justice climatique".

Des militants d'Attac, Alternatiba, Greenpeace, Extinction Rebellion, L214, Oxfam, ATD Quart Monde, des syndicats Solidaires ou de la CGT se sont retrouvés à partir de midi devant la place de l'Hôtel de Ville à Paris sous un grand soleil.  

Un peu plus d'un millier de manifestants ont défilé à Rennes, selon la police, mais la mobilisation est restée limitée dans d'autres grandes villes de France, avec quelque 150 personnes à Lille ou une soixantaine à Strasbourg.

A Paris, des portraits géants de plusieurs dirigeants, Joe Biden, Emmanuel Macron, Boris Johnson, Xi Jinping ou encore Jair Bolsonaro ont été déployés "pour mettre la pression sur les gouvernements et pour passer à l'action sans attendre les décideurs", selon les organisateurs...........

Aller plus loin : https://actu.orange.fr/france/cop26-des-rassemblements-en-france-pour-plus-de-justice-climatique-pour-plus-de-justice-