Christian Puech peut-il devenir l'Ambassadeur de la ville de Montpellier pour l'Amazonie ?

. 

Qui est Christian Puech?

Explorateur-chercheur-photographe-écrivain né à Montpellier, Christian Puech est un défenseur reconnu du climat, de la biodiversité et des droits humains, en particulier ceux des indiens d’Amazonie. Il est l’auteur du documentaire « Peuples et cultures en voie de disparition : Huaorani d’Amazonie équatorienne ». Président de l’association : « Témoins au bout du monde, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. », il a co-organisé chacune des sept Marche pour le climat de Montpellier. Cet ancien international de volley-ball, qui a exercé plusieurs professions après des études d’architecture, s’est forgé par ses explorations, investigations et recherches en anthropologie sociale et politique, une vision holistique des problématiques environnementales, culturelles et sociales du XXIe siècle. Une expérience et compétence qui lui ont valu d’être accrédité en 2019 par les Nations Unies pour la 12e session des droits des peuples autochtones. Christian Puech est un artiste et intellectuel anticonformiste, indépendant et libre d’esprit. Il a réalisé de nombreuses expositions photographiques sur ces thèmes aux quatre coins du monde, il est accrédité par une fondation Suisse comme photographe. Pour ses biographies d’artistes « maudits », Christian Puech est bien connu des lecteurs ayant participé pendant une dizaine d’années à de nombreux salons du livre dont la Comédie du livre de Montpellier. Il a fait l’objet d’articles, d’interviewes radio et télé en France et dans le monde. En 2017, il est invité à Montpellier pour deux conférences communes, le cacique Ladio Veron de la communauté GuaraniKaiowá du Brésil, victime d’exaction avec accaparement des terres nourricières (Midi Libre, 24 mai 2017). La même année, il est le parrain de France-Colombie comme photographe. Il est l’auteur des trois premières monographies parues sur les grands artistes : Isaac Dobrinsky, Paul Dardé, José Mange (Vivre et mourir pour la Provence). Il est également l’auteur de nombreuses conférences, dont « Le chamanisme et l’esprit de la forêt » lors du Festival What A Trip en 2017 à Montpellier.

Pour voir les images: cliquer ICI 

Profitant de la Nouvelle équipe Municipale, Christian Puech a transmis le 13 juillet puis le 13 septembre 2020 le projet ci-dessous à

- Mr le Maire de Montpellier, Michaël Delafosse

- Mme Clare Hart, déléguée aux relations Internationales à la Métropole .

La décision leur appartient donc maintenant.

ENGAGEMENT D’ACTIONS  INTERNATIONALES  ENTRE LA VILLE DE MONTPELLIER  ET L’AMAZONIE

I/ Pourquoi ?

L’Amazonie, ses forêts primaires et ses  écosystèmes qui limitent encore -avec les Océans- le réchauffement climatique en Europe  fait partie du patrimoine de l’humanité. Mais  la déforestation et les incendies s’accentuent, les derniers amérindiens qui en sont les gardiens sont victimes d’exactions et d’ethnocides impunis. Une personne sur  huit décède prématurément en Europe du réchauffement. Il y a donc urgence vitale pour que  la ville de Montpellier et ses  habitants agissent de concert pour sauver l’Amazonie et ses peuples. C’est pourquoi lors  de la campagne pour les élections municipales Michaël Delafosse et les représentants EELV m’ont donné leur plein accord pour que je serve « d’ambassadeur » non rémunéré de la Ville de Montpellier pour l’Amazonie.

II/ Comment ?

Étant proche du terrain, mon expertise des problématiques de l’Amazonie me permet Monsieur le Maire, de vous soumettre quelques objectifs et propositions :

A/  Établir  une communication multidisciplinaire pour  accroître le rayonnement et l’influence de la Ville de  Montpellier dans les 9 pays qui ont une partie de leur territoire   en  Amazonie où vivent divers peuples amérindiens : J’ai noué des contacts avec certains de ces peuples avec lesquels j’ai vécu un temps  et avec des  médias locaux. Mon expertise en communication à l’autre bout du monde pourra être mise au service de la ville de Montpellier.  L’arrivée d’un représentant de notre  Ville pour l’Amazonie sera déjà une action qui  nous démarquera d’emblée des autres métropoles. Elle accroitra  l’image et le rayonnement de  la ville afin qu’elle se dégage  dans divers domaines incontournables  où son potentiel  n’est pas suffisamment mis en valeur de manière ciblée à l’international, comme l’écologie, la santé, la médecine, l’économie durable et  solidaire, l’éolien, le solaire, l’agriculture biologique, l’éducation

B/  Représenter la Ville lors des évènements majeurs du type COP 24, sur le réchauffement climatique, la transition écologique et sociale, ainsi que  lors de certains rassemblements amérindiens et  auprès d’Institutions internationales en lien avec  les   droits des peuples autochtones. Ma mission  sera non seulement de faire connaître la position de la ville sur ces problématiques,  mais également de favoriser des liens durables avec les représentants des  peuples et pays concernés. Mon accréditation en 2019 par les  Nations Unies pour  de 12 ème session des droits des peuples autochtones était l’ébauche de cette action.

C/ Organiser des échanges culturels, universitaires, éducatifs  et économiques : Notre objectif sera de favoriser les relations internationales avec les pays et peuples d’Amazonie pour permettre des échanges culturels, universitaires et économiques entre les universités, chercheurs, entreprises de la ville et ceux des pays d’Amazonie. Je suis en relation avec d’éminents scientifiques et penseurs dans diverses disciplines avec l’aide desquels nous pourrions créer les premiers projets interuniversitaires.

 D/ Porter le message de la ville en matière de solidarité, d’entente, de coopération  et de paix entre les peuples.            

Et comme l'écrit par ailleurs Christian Puech:"

Agir afin que ces relations internationales avec certains pays et peuples  que je connais constituant l’Amazonie  aient  une interface avec nos universités, nos chercheurs, nos  intellectuels et les  entreprises de la ville et de la région,  par l’ organisation  d’ échanges culturels et économiques.  Ce qui serait  un apport pour la ville entre autre économique, d’autant que  Montpellier par rapport à Toulouse semble jouer encore en 2ème division.

 A Montpellier nous avons de grands  savoirs, des compétences, des scientifiques,  des entreprises innovantes et actives, des intellectuels, des inventeurs, des créateurs, brefs des énergies vitales multidisciplinaires qui ne sont pas  suffisamment mises  en valeur de manière ciblée à l’international. Chez de nombreux peuples que je connais bien  il y a des besoins et une soif de connaissances durables que nos universités  et nos entreprises ne demandent qu’à apporter. Solidarité, échanges, prestige, recherches, éducation des jeunes et économie  recouperaient  l’écologie. Je suis en relation avec d’éminents scientifiques dans diverses disciplines, certains sont des amis, on  ignore souvent  chez-nous   que  la ville de Montpellier est en  toute première position dans certains domaines. Le classement de Shanghai par exemple en apporte la preuve".

 Jacques NEGRE