Tout l’été, l’ARS contrôle la qualité des eaux de baignade

Baignade 2019

En 2018, l’Agence Régionale de Santé d’Occitanie a contrôlé la qualité des eaux de 293 zones de baignade en eau douce et 153 zones de baignade en eau de mer. Au total, plus de 3 630 échantillons d’eau ont été prélevés de juin à septembre sur les eaux de baignade de la région.Les prélèvements sont réalisés à intervalles réguliers durant la saison estivale.Le contrôle sanitaire porte sur l’ensemble des zones accessibles au public où la baignade est habituellement pratiquée par un nombre important de baigneurs et qui n’ont pas fait l’objet d’un arrêté d’interdiction.Les résultats des contrôles sont mis en ligne, en temps réel, durant toute la saison balnéaire sur le site : 

http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/accueil.html

Détermination des sites de baignade

Les sites de baignade, aménagés ou non, sont recensés annuellement par les communes.

L’organisation du contrôle sanitaire

Sur chaque échantillon prélevé, des analyses bactériologiques sont réalisées par les laboratoires agréés par le ministère de la santé. Les résultats de ces analyses sont connus 48 heures après le prélèvement.

L’ARS transmet ensuite ces résultats,avec des commentaires et des conclusions, au responsable de la baignade afin qu’ils soient affichés sur le lieu de baignade. Les résultats peuvent également être consultés sur le site internet Eaux de baignades du ministère de la santé (http://baignades.sante.gouv.fr), et sur le site internet de l’ARS (pour les synthèses en cours de saison et les bilans annuels).En cas de résultat non-conforme aux normes sanitaires

• une analyse de contrôle et une enquête sur les causes de la pollution constatée sont réalisées dans les meilleurs délais

• des mesures conservatoires pour protéger les baigneurs sont mises en place par l’exploitant de la baignade (en général interdiction de la baignade sur toute la zone concernée par la pollution)ces mesures sont levées dès que la qualité de l’eau est conforme aux normes. 

Des eaux de bonne qualité

Depuis 2013, la qualité des eaux de baignade est évaluée selon 4 classes de qualité : « insuffisante », « suffisante », « bonne » ou « excellente », en fonction des résultats des analyses obtenues pendant les 4 saisons précédentes et selon une méthode statistique, avec des limites de qualité différentes entre les eaux douces et les eaux de mer.

Pour établir le classement 2018 ce sont les résultats des analyses réalisées entre 2015 et 2018 qui sont pris en compte

4 catégories de qualité :

Qualité EXCELLENTE

Qualité BONNE

Qualité SUFFISANTE

Qualité INSUFFISANTE

Sauf cas particulier, au moins 16 prélèvements sont nécessaires pour classer la baignade et seuls les prélèvements réalisés depuis la déclaration du site de baignade à l’Union Européenne peuvent être pris en compte. Les baignades déclarées depuis moins de quatre ans et ne disposant pas encore d’au moins 16 prélèvements depuis cette déclaration, ont été placées dans la catégorie « Nouvelle baignade » par l’Union européenne.

Ces contrôles permettent de connaître la qualité des eaux du point de vue sanitaire. Ils permettent également aux autorités sanitaires de surveiller en permanence la qualité des eaux et de prévenir les risques pour la santé humaine.Les classements annuels sont disponibles sur le site http://baignades.sante.gouv.fr

http://baignades.sante.gouv.fr/baignades/editorial/fr/accueil.html 

Qualité des eaux de baignade (pdf, 3.4 Mo)

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes