Prévention des incendies de forêt

 Prolongation de la période d ’interdiction d ’emploi du feu jusqu ’au 15 octobre 2018

Après un début d’été peu propice au développement des incendies, la sécheresse s’est installée au cours du mois d’août et s’est aggravée en septembre sur l’ensemble du département. Le dessèchement de la végétation et l’absence de précipitation prévue à court terme, couplés à des épisodes de fort vent, favorisent depuis une semaine le développement d’incendies sur des surfaces de plus en plus importantes.

Le risque d’incendie de végétation devient ainsi très élevé pour la première fois depuis le début de l’été. En conséquence, le préfet de l’Hérault a décidé de prolonger jusqu’au 15 octobre 2018 la période d’interdiction de l’emploi du feu à l’intérieur et à moins de 200 mètres des bois, forêts et garrigues .

Il est rappelé que le brûlage des déchets verts de parcs et jardins (déch ets de tonte, feuillages, branchages issus d’élagage de haies...), demeure interdit sur l’intégralité du département au titre de l’article 84 du Règlement sanitaire départemental. Le non - respect de l’interdiction de l’emploi du feu expose son auteur à des poursuites pénales.

En cas d’incendie, même involontaire, des amendes pouvant aller jusqu’à 150 000 € ainsi que des peines d’emprisonnement peuvent être prononcées. Des dommages et intérêts peuvent être réclamés.

Si vous avez connaissance d’un départ de feu, contactez sans délai les sapeurs - pompiers au 18 ou 112 pour faciliter les conditions d’intervention des services de lutte contre l’incendie.

Toutes les informations sur : http://www.herault.gouv.fr/Politiques - publiques/Agriculture - foret - et - developpeme nt - durable/Foret/Prevention - des - forets - contre - les - incendies

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes