Au chevet des tortues marines à La Grande Motte

En août 2019, des idées de sorties à La Grande Motte avec des ateliers à destination des enfants pour apprendre à soigner les tortues marines accidentées ou malades en Méditerranée ou à découvrir leur milieu naturel avec les animateurs du CESTMed. Il reste encore de nombreuses places en s'inscrivant en ligne sur le site de l'Office du Tourisme.


- Atelier Hôpital des tortues - dans la peau des soigneurs, les mercredis 14,  21 et 28  août  de 17h30 à 19h

Dans cet atelier, les enfants vont prendre en charge des tortues virtuelles sur la plateforme surplombant le centre de soin des tortues marines.
En petit groupe, ils pourront prendre des mesures de taille, examiner l’animal virtuel et évaluer son état de santé.
Soyez vigilant, une véritable tortue pourrait pointer le bout de son nez…

Pensez à réactualiser en cliquant en bas à droite https://www.lagrandemotte.com/boutique_enfants/

- Visite guidée « A la découverte des tortues marines », les vendredis 16, 23, 30 et les dimanches  18 et 25 août  de 17h à 18h30 - les dimanches 1er et 8 septembre de 15h30 à 17h

Venez découvrir, dans un milieu naturel, l’espace dédié à la réadaptation des tortues marines, dernière étape de leur convalescence.
Une visite guidée qui vous propose de mieux comprendre cet animal.
Lors de la visite, soyez bien vigilant car vous pourriez apercevoir une ou plusieurs tortues…

- Atelier Naturaliste sur les tortues, les mardis 6, 13, 20 et 27 en août de 17h30 à 19h

Quelle espèce de Tortue peut-on voir au Centre de soin?
Comment font-elles pour respirer?
De quoi se nourrissent-elles?
Depuis la plateforme, vous allez observer les tortues dans leur milieu naturel et en apprendre plus sur les différentes espèces de la famille des tortues.

https://www.lagrandemotte.com/boutique_enfants/

Le lieu : Au centre de réhabilitation des tortues marines installé au Ponant à La Grande Motte, parking gratuit du Grand Bleu, devant le centre aquatique « Espace Grand Bleu », 195 rue Saint-Louis, 34280 La Grande-Motte

Important : L’enfant doit être obligatoirement accompagné d’un adulte (gratuit). Inscription obligatoire sur www.lagrandemotte.com ou auprès de l ‘office de tourisme

de 5 à 8 ans - Tarif : 6€
Tel : 04 67 56 42 00 – 

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie