Un Sentier botanique réhabilité dans le massif de la Gardiole

Ce  mardi 10  juillet, au matin, avait lieu au départ de l'Abbaye St Félix de Montceau une présentation du nouveau sentier botanique du Massif de la Gardiole, à une vingtaine de kilomètres au Sud de Montpellier.

 dranP1090262

 En effet, dans le cadre du plan de gestion du massif de la Gardiole, Sète agglopôle méditerranée a réhabilité un sentier botanique au départ de l'Abbaye.

Ce sentier avait été créé par Paule Pastre, un professeur du Collège de Poussan, il y a de nombreuses années. Il se situe derrière l'Abbaye et serpente dans un environnement de garrigue boisée et de murets en pierre. Il s'agit aussi de canaliser les visiteurs sur un circuit ludique et éducatif, pour éviter qu'ils ne se retrouvent dans une impasse.

Sète agglopôle méditerranée a pour cela travaillé en partenariat avec les services de l'Etat, l'ONF, les associations Ecologistes de l'Euzière et Salicornes et Asphodèles. 

Ce parcours botanique de 400 mètres chemine au milieu des capitelles. Destiné aux familles, il vient compléter l'offre de sentiers de randonnée pédestre pour des pratiques plus sportives également, au départ de l'abbaye Saint Félix de Montceau. Vous trouverez une plaque indicative au départ puis des plots implantés sur le parcours présentant les espèces que vous visualisez sur le parcours (14 espèces) parmi d'autres.

dranP1090288

En septembre, une application mobile sur smartphone viendra compléter le circuit et proposera photos, informations et quiz sur chaque espèce du sentier.

Ce mardi matin, après une présentation des travaux réalisés en présence des acteurs, du personnel mobilisé, de représentants des partenaires, Francis Veaute, Maire de Gigean et Vice-Président de SAM, Délégué Délégué à la gestion et à la valorisation des espaces naturels, brigade territoriale, est revenu sur l'historique de ce sentier, mais aussi sur la gestion du massif de la Gardiole avec prochainement un 3ème sentier de randonnée du côté de "La Cible", et l'aménagement de certains parking (s).

Puis ce fut le moment de découvrir ce sentier, bien adapté, en essayant en avant-première l'application. Entre les différents pins, les pistachiers, les asperges et autres plantes et arbustes comme le pistachier, vous pourrez apprécier, en étant à l'ombre, en famille si besoin, ou seul, la richesse naturelle de cette partie du massif.

dranP1090273

Pour les sentiers de randonnée existants : https://www.archipel-de-thau.com/_objets/medias/autres/frh-saint-felix-en-gardiole-bd-230.pdf

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie