Vivre en Hérault

Vivre en Hérault...

L’Hérault est le deuxième département le plus apprécié par les français. Chaque année nous sommes des milliers à venir nous installer dans ce beau département.

Dans le nord, l’Hérault est surtout connu pour ses plages, mais quand on s’y installe nous pouvons découvrir une grande diversité de lieux et de paysages, entre mer et montagnes vous serez émerveillés par la richesse et la variété des villes et villages, des garrigues et vignobles. Et cerise sur le gâteau des gens authentiques et sympathiques qui prennent le temps de vous faire partager les beautés naturelles et le patrimoine culturel de l’Hérault.

En cette fin de mois de janvier des amis de la région m’ont fait découvrir un site panoramique exceptionnel.

Rendez-vous à 8h30 parking de la pharmacie de Baillargues 1h de route puis nous arrivons à Arboras près de Montpeyroux. En ce matin de janvier l’air est un peu vif mais les rayons de soleil commencent à nous réchauffer. Nous nous mettons en marche dominant la plaine qui nous propose un patchwork constitué par les parcelles de vignobles. Mes amis m’assurent que les vignerons de Saint-Saturnin-de-Lucian et des communes environnantes font d’excellents vins. Nous plongeons dans un chemin de glaise encore gras gorgée d’eau, nous passons le ruisseau de Lagamas une petite chute d’eau témoigne de la vigueur des pluies des jours précédents, les fossés et les buis reverdissent. Nous prenons une piste, puis un sentier et commençons l’ascension vers le « Rocher des Vierges » dans une forêt de chênes verts. La montée est en pente relativement douce ce qui nous permet de prendre le temps d’admirer le paysage. Avant d’arriver, nous découvrons sur un promontoire rocheux un monument, au pied une plaque est apposée « Lou FELIBRIGE à si mort dins li tèms de guerro ».

Encore quelques mètres d’ascension et nous voilà arrivés au Rocher des Vierges. Un site panoramique exceptionnel sur la plaine de l'Hérault jusqu'à la mer ainsi qu'une vue plongeante sur un paysage dolomitique et les ruffes de Saint-Guiraud et Saint-Saturnin-de-Lucian. Il est l’heure du pique-nique, nous nous installons à l’abri de la petite bise fraiche de janvier et profitons d’une vue panoramique à 360°. Après cette heure de repos nous nous remettons en marche. Une longue descente commence, puis nous remontons un mamelon, un ami qui connaît bien la région, nous invite à « bartasser » ceci consiste à aller tout droit à travers bois, hautes herbes et garrigue.

Après 20 minutes de montée nous arrivons au GR653 nous voyons parfois des coquilles Saint Jacques accrochées, nous sommes sur le chemin de Compostelle. Nous cheminons en sous-bois et parfois au milieu des bruyères en fleurs, nous avons vu un amandier déjà tout blanc sur fond de ciel bleu azur. Nous arrivons sur les toits d’Arboras il est 16h30 heureux d’avoir marché 17 Km et de garder en mémoire ces beaux paysages... Elle est belle la vie en Hérault...
JC Dauphin

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon