Saint Guilhem le magnifique

 

There is one village not to be missed in Occitania, and it is Saint Guilhem le Désert. That place is magic! Its Abbaye of Gellone is a roman precious treasure. But its cloisters gardens bring a feeling of well being you'll nerver forget. It all started in 804 with Guilhem's arrival in Gellone. Grandson of Charles Martel, cousin of Charlemagne, Guilhem was a war hero and he went to Spain. After that, he decided to quit the army and retire in Gellone where he brought a piece of the real cross offered to him by his cousin Charlemagne. In the Xth century, the abbaye is a stop toward Saint-Jacques-de-Compostelle. During the XVth and XVIth centuries, religion wars pushed the decline of the monastary which was saved by the Mauristes. As soon as 1790, it was the only church in the village and its sculptures were sent to the New York's Cloisters Museum ! In 1960, the Historical Monuments started taking care of it and it was elected World Heritage by Unesco in 1998.

From that cloister, if you're curious enough and dare look up to the cliff, you'll see the Giant's castle ruins. It is said in Saint Guilhem that a giant lived there with his magpie and terrorised the village. They called Saint Guilhem, who desguised as a servant, climbed the cliff. The magpie recognized him and warned its master, but he didn't listen and was pushed by Saint Guilhem down the cliff. No one ever saw again the magpie.


Château du Géant

But there are other beautiful buildings to admire in Saint Guilhem: Lorimy's house with its fabulous roman facade, the jail tower from the XIIth century, Saint Laurent church (end of the XIth century, beginning of the XIIth). And the Verdus, little stream starting in the cirque du Bout du Monde and ending in the Herault. And of course the Plane tree planted in 1855 in front of the Abbatiale.

To end that visit, why not take a nap along the Herault at the Pont du Diable? Of course after or before a visit to Helena, sommelier at la Maison du Grand Site de France, who will make you discover and taste some of the finest wines in the area. After all, this is also part of our heritage.

Le vieux Platane (old plane tree)- 1855
   

L'Abbaye de Gellone

S'il existe un seul village à absolument découvrir en Occitanie, ce serait Saint Guilhem le désert. La magie de cet endroit vous emporte. Son Abbaye de Gellone, joyau du premier art roman Languedocien, son Abbatiale du XIème, sa crypte préromane, l'orgue de 1782, mais surtout son cloître et ses jardins apaisants, vous transportent. Tout a commencé en 804 avec l'arrivée de Guilhem au val de Gellone. Petit fils de Charles Martel, cousin de Charlemagne, Guilhem s'illustra dans de nombreuses campagnes militaires qui le conduisirent jusqu'en Espagne. Cependant Guilhem décide de déposer les armes après l'Espagne et guidé par Saint Benoît, il se retire à Gellone et y fonde le monastère Saint Sauveur. Il y instaure la vénération d'une relique de la vraie croix offerte par son cousin Charlemagne. Dès le Xème siècle, le monastère s'impose comme une halte sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.Au cours des XVe et XVIe siècles, la nomination des abbés commendataires et les guerres de religion entraînèrent le déclin du monastère qui fut sauvé par les Mauristes. A partir de 1790, l'abbatiale devient la seule église du village et ses sculptures se retrouvent en partie au Cloisters Museum de New York! Dès 1960, l'Abbaye est prise en charge par les Monuments historiques et en 1998 l'Abbatiale est classée Patrimoine Mondial par l'Unesco.

De ce cloître, si vous avez la curiosité de lever les yeux, domine sur la falaise le château du Géant... Il est dit à Saint Guilhem qu'un terrible géant y vivait seul avec une pie. Les habitants terrorisés appelèrent Saint Guilhem à la rescousse, qui déguisé en servante s'achemina vers la forteresse. La pie en chemin le reconnut et avertit le géant. Celui-ci ne doutant pas de sa supériorité n'écouta pas et après un âpre combat fut précipité au bas des falaises par Saint Guilhem. On ne revit jamais la pie...

Mais il y a d'autres bâtisses magnifiques à Saint Guilhem: La maison Lorimy avec sa façade romane magnifique, la tour des prisons du XIIème siècle, vestige de l'enceinte médiévale, l'église Saint Laurent (fin XIème, début XIIème siècle). Et puis le Verdus, ce petit ruisseau qui prend sa source dans le cirque du Bout du Monde et se jette en contrebas dans le fleuve Hérault. Et bien entendu le platane planté en 1855 sur la place du village devant l'Abbatiale.

Et pour finir cette belle visite, pourquoi pas un détour par le Pont du Diable et une sieste au bord de l'Hérault. Sans oublier de passer voir la belle Helena, sommelière de métier, qui vous fera déguster à la Maison du Grand Site de France, les superbes vins de la région qu'elle connait si bien. Après tout, les vignobles font également partie de notre patrimoine.

Florence de Martino

Pont du diable

Jardins du cloître

100 lieux curieux

La sétoise Laure Gigou, ancienne conservatrice des Musées de l’Hérault, sort un ouvrage qui va passionner les amoureux de la région : Hérault : 100 lieux pour les curieux.
L'Hérault est un département touristique avec deux grands sites, trois monuments classés au patrimoine mondial, un patrimoine mondial immatériel. De plus, toutes ses villes méritent le détour. On ne sait où donner de la tête !
Mais au-delà, on peut encore trouver des coins méconnus ou moins connus, même à l'intérieur de ces grands pôles touristiques. L'homme y a vécu depuis très longtemps. Puis il a dressé des dolmens, des menhirs ou des statues menhirs. Savez-vous qu'en Languedoc, il y a plus de monuments mégalithiques qu'en Bretagne ? 

Les Romains ont également laissé leurs traces, avec la voie domitienne d'abord, mais aussi avec la villa gallo-romaine.
Méconnue, la période médiévale a laissé de grands travaux admirables avec l'étang asséché de Montady, dont les drains médiévaux fonctionnent encore. Des monastères très anciens, rappellent les règles austères des premiers chrétiens. Partout, vous découvrirez des sources miraculeuses, des saints bienfaiteurs. Les réformes monastiques entraînèrent l'hérésie cathare, jusqu'aux prémices de la croisade albigeoise : « Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

Les trésors de fresques romanes ou de la Renaissance, les retables sculptés, sont des bijoux hors du commun.

L'aqueduc de Castries construit pour les jardins de Le Nôtre, le pont de Gignac avec sa maquette, les meuses de Cazilhac, la marquise de la gare de Bédarieux ou le puits de charbon de Camplong attireront votre attention. Vous pourrez découvrir des techniques oubliées, les moulins, l'exploitation du charbon, les mines de plomb argentifères, les carrières de pierres lithographiques.
Frédéric Bazille, Antoine Injalbert, Paul Dardé, Molière, Ermengarde de Narbonne, la marquise de Ganges, Bonaparte, Montgolfier, la reine d'Italie et même un assassin : Jean Pomarède vécurent ou vinrent mourir dans l'Hérault.
Laure Gigou promet étonnements et découvertes, même dans les lieux les plus connus et les plus fréquentés.  » disponible chez amazon