La SHHNH, une alliée pour les amateurs de champignons

La 37e édition du « Salon Champignons et Plantes d’Automne » organisée par la Société d’Horticulture et d’Histoire Naturelle de l’Hérault s'est refermée sur un week-end particulièrement riche en conférences, en échanges commentés par les équipes de mycologues de la SHHNH en collaboration avec les enseignants de mycologie de la faculté, en visites guidées du Musée de la Pharmacie Albert Ciurana hébergé dans les locaux de la faculté de Pharmacie. Cette année 2017, contrairement à l'an passé quand les intempéries ont eu raison de la manifestation, le public s'est déplacé nombreux à la faculté de Pharmacie de Montpellier pour identifier les champignons frais cueillis quelques jours avant.

Destiné au grand public, ce salon est devenu aussi un élément incontournable de la formation mycologique des futurs pharmaciens : organisé avant les examens, il complète leur formation et leur donne l’occasion d’une fructueuse révision sur les nombreuses espèces récoltées.

Une récolte insuffisante dans l'Hérault

Compte tenu de la période de sécheresse que connaissent les alentours de Montpellier et des précipitations déficitaires, les mycologues de l'association SHHNH ont parcouru près de 1 500 km hors des limites de notre territoire afin de rassembler un maximum d’espèces à exposer au Salon. En effet, cet automne, en raison de la forte sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois dans la région, comestibles ou non, en forêt comme en garrigue, les champignons ne sont pas au rendez-vous. Mais non privés de ressources, plusieurs ramasseurs de la SHHNH se sont dispersés dans les environs jusqu'en Aveyron et dans les Pyrénées Orientales, en choisissant des lieux qui, en fonction de la climatologie du moment, présentaient des conditions favorables. Ainsi  malgré la raréfaction des poussées, les bénévoles ont  alimenté le salon en quantité comme en qualité. L’identification des champignons est faite par les mycologues de l’association à mesure que les paniers arrivent sur les lieux de l’exposition tandis que les étudiants de la faculté de Pharmacie  révisent leurs connaissances à quelques jours des examens.

Mise en garde de la SHHNH

Dans son unique roman publié en 1936, Sacha Guitry fait du tricheur de 12 ans le seul survivant de la maisonnée qui succombe à un plat de champignon après avoir puni l'enfant pour un  petit larcin. Aujourd'hui encore, l'histoire se répète, on peut déplorer cette année une trentaine de français intoxiqués et hospitalisés actuellement. La faute au mélange des squasmes et aux spores qui sont des organes de dissémination chez les champignons toxiques ou pas, sortes de graines ou pollen qui entrent en contact lors de la cueillette ou pendant la cuisson au fond de la poëlle. La Société d'Horticulture et d'Histoire Naturelle de l'Hérault - SHHNH - préconise de s'abstenir de cette pratique et recommande de se rendre au siège où se tient une permanence tous les lundis de 15h à 18h, hors vacances scolaires.

Pour adhérer à l'association SHHNH

Tramway ligne 4, stations « Les Aubes » ou « Pompignane »
Téléphone du local : 04 67 99 05 36